Peindre sur des écritures

Le support: un papier chinois léger, plus mince qu’une feuille de cigarette.  Sa surface est recouverte de carrés rouges, eux-mêmes striés de diagonales.  C’est un peu l’équivalent, pour nos écoliers chinois, de nos cahiers de brouillon de l’école primaire.  J’ai hérité d’une série de ces feuilles recouvertes de signes en noir épais, essais hésitants et maladroits d’écriture chinoise.  J’y ai dessiné en contraste, à l’encre très diluée, des bouts de paysages wallons, fragments fluides de mon environnement quotidien.

Cliquez sur une image pour agrandir

Close Menu